Deuxième victoire pour le Belgian Audi Club Team WRT aux 24H de Zolder

Une stratégie parfaite, une Audi R8 LMS ultra totalement fiable, une équipe au top et quatre pilotes ayant rentré une partition sans fausse note : le Belgian Audi Club Team WRT a réuni tous les éléments, avec son quatuor Kumpen-Vanthoor-Bonanomi-Sandström, pour remporter les 24 Heures de Zolder pour la deuxième fois consécutive. Alors qu’Anthony Kumpen a porté le record de victoires à 6 unités, Audi a enlevé sa quatrième course de 24 Heures cette année après le Nürburgring, Le Mans et Spa.

Même si Laurens Vanthoor avait offert la Pole Position à l’Audi R8 LMS ultra, le Belgian Audi Club Team WRT s’attendait à vivre une édition compliquée des 24 Heures de Zolder. Le circuit limbourgeois est en effet réputé pour être l’un des plus contraignants qui soit pour les mécaniques et les conditions estivales ont encore rendue la course plus ardue.

"Malgré tous les soucis que nous avons eu avant la course, et notamment un règlement qui ne nous était pas vraiment favorable, nous sommes heureux d’avoir pu conserver notre titre", expliquait Vincent Vosse, le Team Principal de l’équipe belge. "Nous avons montré sur la piste que nous méritions notre victoire. Nous avions établi une stratégie et nous nous y sommes tenus, même lorsque nous perdions du terrain par rapport à nos adversaires, et notamment la Porsche Prospeed, en début de course. A la fin, ça a payé ! Je voudrais féliciter toute l’équipe pour le travail effectué. Il ne faut pas oublier que certains de nos gars revenaient de l’épreuve du FIA GT1 à Moscou et qu’ils avaient très peu dormi. Bravo aussi à nos 4 pilotes, ils ont livré une prestation parfaite."

Si l’Audi R8 LMS, dans sa version ultra cette fois, enlevait pour la deuxième fois le double tour d’horloge limbourgeois, Anthony Kumpen améliorait quant à lui le record de victoires en montant pour la 6e fois sur la plus haute marche du podium. "J’ai retrouvé l’équipe WRT après le titre en Belcar en 2010 et je dois dire que son professionnalisme m’a encore impressionné", expliquait Anthony. "On peut voir que l’expérience d’une telle équipe est énorme et nous avons fait un magnifique travail ensemble. Pour l’anecdote, j’ai aussi retrouvé mon ingénieur fétiche, Jorge Segers, avec qui j’avais remporté mes 5 premières victoires. Bravo aussi à Laurens, un autre Limbourgeois qui gagne et qui a fait de l’excellent boulot."

Aux côtés d’Anthony, Laurens Vanthoor pouvait lui aussi afficher un large sourire. "C’est incroyable de gagner ici, une course qui a tellement compté dans mon enfance et sur un circuit qui se situe à 200 mètres de chez moi", rappelait-il. "C’est difficile pour moi d’exprimer ce que je ressens. Je crois que je ne réalise pas encore…"

Les deux pilotes belges ont forcément attiré bien des regards, mais ils savent qu’ils doivent aussi leur succès à l’excellent travail réalisé par Edward Sandström et Marco Bonanomi. "Après ma grosse déception des 24 Heures de Spa, lorsque j’étais sorti de la piste, l’équipe n’a pas hésité à me refaire confiance et je voudrais la remercier", expliquait le Suédois. "C’est une belle revanche de l’emporter ici ! " Quant à l’Italien, il voulait retenir la bonne ambiance au sein de l’équipe. "C’était un plaisir de retrouver WRT cette semaine", souriait-il. "Et après ma 3e place au Mans, c’est chouette de gagner ici. Il faut croire que les courses d’endurance me réussissent cette année !"

Pour le Belgian Audi Club, ce troisième succès d’une Audi aux 24 Heures (le trio Hemroulle-Verbergt-Tarrès l’avait emporté avec une Audi A4 quattro turbo en 1999) est une nouvelle ligne dans le palmarès de la marque aux anneaux en Belgique. "En ce qui me concerne, ce fût ma première course dans mes nouvelles fonctions et je dois dire que j’ai vécu cela très intensément", racontait Charles-Henri Bonnet, le nouveau Secrétaire Général du Club. "Ca m’a permis de faire plus ample connaissance avec tous les membres de l’équipe et ça restera un excellent souvenir. Je suis aussi très fier de voir qu’Audi a décroché une 4e victoire lors d’une course de 24 Heures en 2012 après le Nürburgring, Le Mans et Spa. Tout cela ne peut que me donner confiance dans l’avenir !"